OFFRE DE L'ÉTÉ
-20% sur toute la gamme cosmétique et -10% sur toutes les matières premières | Jusqu'au 19/08/2022

Hydrolat Lavande officinale Lavandula angustifolia Miller

100ml
REF 0123911
4.75
Quantité
Hydrolat Lavande officinale BIO (Lavandula angustifolia Miller) 100ml Hydrolat Lavande officinale BIO (Lavandula angustifolia Miller) 1L
Hydrolat
Lavande officinale Lavandula angustifolia Miller
Les vertus adoucissantes de la lavande officinale
Mode de culture: biologique
Partie utilisée: sommité fleurie
Origine: France
Méthode d'extraction: Distillation à la vapeur d'eau
cert logo
100% des ingrédients sont issus de l'Agriculture Biologique
Certifié par Bureau Véritas selon le référentiel Cosmos Standard disponible sur www.cosmos-standard.org. 100.00% des ingrédients sont d’origine naturelle dont 100.00% sont issus de l’Agriculture Biologique.
pub
Purifie et soulage les peaux jeunes à imperfections. Véritable eau florale issue de la distillation des sommités fleuries de lavande officinale Bio.
L'hydrolat de lavande convient à tous les types de peau, et tout particulièrement aux peaux très jeunes et fragiles, celle des enfants et des nourrissons. Il est recommandé après une longue exposition au soleil, ou en cas de brûlures, d'irritations ou de piqûres, pour régénérer l'épiderme, adoucir et rafraîchir la peau. L'hydrolat de lavande est souvent indiqué pour traiter les zones acnéiques ou grasses, pour favoriser la cicatrisation, pour désinfecter les boutons, et accélérer le renouvellement des cellules cutanées. On l'utilise aussi en bain de bouche pour lutter contre les aphtes. L'hydrolat de lavande est préconisé pour les soins de la peau des enfants, mais aussi pour leur bien-être psychique : il peut être diffusé dans la chambre ou légèrement dilué dans l'eau du bain. Il s'avère très adoucissant en mélange dans une lotion après-rasage, et, en guise d'après-shampooing, éloigne les poux et renforce le tonus des cheveux. Par voie orale, l'hydrolat de lavande agit contre l'anxiété, l'agitation, les céphalées et l'hypertension.